Agilité, un atout essentiel en période de crise

« La vie s’arrête lorsque la peur de l’inconnu est plus forte que l’élan . »
Hafid Aggoune – Artiste, écrivain

C’est bien connu, nous avons peur de ce que nous ne connaissons pas.
Par définition, nous nous prémunissons donc de ce que peut nous réserver l’avenir : c’est pour cette raison que l’homme a toujours essayé de maîtriser ce futur en sécurisant ses acquis et en anticipant les risques. Et ceci n’a jamais été aussi vrai que par les temps qui courent.

Pour autant, avec la pandémie mondiale de Covid-19, les cartes sont rebattues : ce que nous croyions jusqu’ici intangible et immuable se révèle aujourd’hui fragile, et ce que nous pensions maîtriser nous échappe.
Quand la seule certitude est l’incertitude, qu’il s’agisse d’environnement personnel ou professionnel, nous n’avons pas d’autre choix que de continuer à avancer : pour cela, apprivoiser nos craintes et développer notre sens de l’adaptabilité et de la résilience sont les valeurs à cultiver.

Nous aborderons ici les pistes de réflexion pour mieux gérer l’incertitude ambiante et réussir à avancer malgré tout, en équipe.
L’agilité est le maître-mot dans le marasme actuel : voyons comment ouvrir des voies pour la développer, à la fois pour soi et pour ses équipes.

Bienvenue dans le monde VUCA !

Dérivé du vocabulaire militaire, l’acronyme VUCA (Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity) n’est pas né avec la Covid-19. Apparu dans les années 1990 aux USA, il est arrivé en France en 2005 pour désigner les transformations de tous ordres (socio-économiques, technologiques et environnementales) auxquelles doivent faire face les entreprises.

Plus que jamais d’actualité, il décrit parfaitement le monde dans lequel nous vivons.

  • V pour volatile : les changements peuvent s’opérer de manière imprévisible et extrêmement rapide sans possibilité de les anticiper. Les stratégies s’en trouvent bouleversées et l’entreprise doit donc s’adapter en permanence à son marché.
  • U pour incertain (Uncertainty) : le manque de visibilité nous empêche de prévoir les événements avant qu’ils ne surviennent et entraîne un sentiment d’insécurité. L’entreprise doit bien cerner ses enjeux, ceux de ses clients, tester de nouvelles offres et apprendre à pivoter dans des délais très courts.
  • C pour complexe : le volume d’informations, la multiplication des sources et leurs interactions sont difficilement analysables et compréhensibles, créant ainsi de la confusion. Un changement infime peut avoir des conséquences qui n’auront pas pu être identifiées en amont.
  • A pour ambigu : la confusion s’amplifie lorsque certains projets complexes sont sujets à interprétation. Ils génèrent alors des incohérences et des contradictions. L’entreprise doit être en mesure de définir clairement les rôles, conserver une démarche pragmatique et encourager une cohérence dans ses actions.

Pourquoi c’est si difficile ?

L’être humain n’aime pas le changement, surtout s’il lui est imposé de manière abrupte. Devoir réagir vite lorsque nos habitudes, notre équilibre et notre confort sont bouleversés, c’est très inconfortable : comment prendre les bonnes décisions et garder le cap ? Comment définir une stratégie à long terme ?

Dans un monde complexe et incertain, évoluer vers l’inconnu peut être très déstabilisant. Notre cerveau, incapable de prédire l’avenir, est tenté de se protéger en imaginant le pire. Et face à la perte de repères, il est si compliqué d’avoir une compréhension pleine et entière de son environnement, que le doute, la perte d’estime de soi et le stress peuvent nous envahir.
En tant que managers, quand il nous est impossible de trouver des solutions, quand nos décisions provoquent incohérences et paradoxes, nous sommes déstabilisés. Certaines personnes remettent alors en cause notre crédibilité et contestent nos décisions.

Les 4 leviers d’action pour sortir la tête de l’eau

Face à ce monde VUCA, les méthodes de gestion classiques, trop figées, ne suffisent pas pour se prémunir des risques structuraux du bouleversement actuel.
La bonne nouvelle est qu’il existe des solutions et que vous pouvez prendre des mesures pour en limiter les effets délétères.

La méthode qui suit devrait vous aider à contrôler l’impact des changements structuraux sur votre activité, en améliorant par exemple les flux d’information.

V comme Vision
Portez un véritable projet d’entreprise, guidé par des valeurs capables de fédérer les individus. Gardez vos objectifs en point de mire et une vision globale sur votre activité.

U comme Understanding / Communication
Sachez expliquer votre vision de la manière la plus claire possible et en donnant du sens à chacun de vos collaborateurs. Rappelez-vous, nous sommes uniques et ce qui fait sens pour l’un ne le fait pas forcément pour l’autre. Communiquez largement et souvent, de manière individuelle dans la mesure du possible. Selon les personnalités, les doutes ne seront pas les mêmes. Sachez aussi collecter l’information pour comprendre ce qui se passe au sein de votre équipe et percevoir l’état d’esprit ambiant. Ainsi, vous serez plus proactifs et resterez en veille permanente et active.

C comme Client
Mettez le client et ses attentes au centre de l’attention, de vos métiers et de vos compétences.

A comme Agile
Cette précieuse agilité dont je vous parlais tout à l’heure et dont nous allons étudier les rouages : multipliez les hypothèses, instaurez l’effort de réflexion collaborative et raccourcissez les processus de décision.

L’agilité en management, ça sert à quoi ?

Que ce soit à titre individuel ou en tant que manager d’une équipe commerciale, développer des aptitudes d’agilité s’avère être d’un grand secours dans bien des situations.
Mais que recouvre réellement ce terme lorsqu’on évoque le management ?

C’est quoi être agile ?

C’est avoir la capacité de réagir plus vite face à l’imprévu, de manière aussi fluide que possible. C’est être proactif et orienté solution dans le but de s’adapter plus facilement à la volatilité.
Cela sous-entend de mobiliser et valoriser des compétences propres à l’être humain, désignées parfois sous le terme de « Softskills ».

Comment gagner en agilité ?

Si vous avez pris conscience de l’inadéquation entre les modèles de management traditionnels et les besoins actuels des entreprises, vous aurez compris qu’il est temps de mettre en œuvre un projet d’innovation managériale co-construit qui réponde aux contraintes actuelles et à venir.

Développez votre proactivité

Imaginez des scénarios et des réponses pré-étudiées pour les différents cas qui pourraient se présenter.
On ne peut pas tout prévoir mais la sérénité apportée par la conviction d’avoir établi plusieurs cas de figures et savoir quels leviers actionner dans tel ou tel cas va permettre de se sentir plus confiant et d’avancer plus vite.

Misez sur l’intelligence collective

Plusieurs études démontrent que l’intelligence collective permet l’émergence d’une multiplicité des points de vue avec, in fine, une convergence d’intérêt, qui présente un grand intérêt pour l’entreprise. Reliez les réseaux d’expertises et mutualisez la diversité des talents pour épouser la complexité.

Responsabilisez les collaborateurs

Repensez les processus décisionnels pour vérifier qu’ils sont toujours adaptés.
Faites preuve de plus d’authenticité et de transparence dans votre relation à l’équipe, encouragez l’initiative et l’expression des idées pour renforcer la proactivité et développer la confiance en soi et aux autres.

Nourrissez-vous de la culture du « test and learn »

Face à l’ambiguïté, privilégiez une logique d’expérimentation et d’apprentissage. On tente, on mesure les résultats, on ajuste. Ne pensez pas que c’est une perte de temps, bien au contraire.

Et de celle du « Fail, Learn, Succeed »

Dans le même esprit, analysez les victoires, et également les échecs sous l’angle de la bienveillance en ne décourageant pas les profils audacieux, même si leurs tentatives n’ont pas été couronnées de succès. La prochaine sera la bonne !

Revoyez les rituels managériaux

N’hésitez pas à remettre en cause certains processus pour comprendre ce qui est toujours utile, ce qui doit être créé ou ce qui n’a plus lieu d’être dans ce monde en transition.

Organisez des sessions collectives

Engagez vos équipes dans la recherche de solutions, développez la créativité en créant des groupes de travail sur les problématiques d’actualité. Vous instillerez ainsi de l’engagement et véhiculerez la confiance.

Développez une posture de « manager pilier »

Soyez celui qui valorise l’humain et rassure en diffusant les informations fiables et utiles rapidement. Encouragez les feedbacks et libérez la parole dans des temps dédiés. C’est une excellente manière de vérifier de façon régulière l’engagement aux valeurs et à la vision de l’entreprise.

Réétudiez les rôles et les responsabilités de chacun

Dans des situations de rupture par rapport à un environnement habituel, il peut être utile d’attribuer plus de ressources sur certaines taches ou projets, et moins sur d’autres.

Vous souhaitez engager votre équipe sur le chemin de l’agilité pour apporter un souffle d’innovation managériale en ces temps tourmentés ? Essayez de mettre en œuvre ces axes de travail, si besoin, avec l’aide d’un facilitateur.

Agilité, un atout essentiel en période de crise

37 avis sur « Agilité, un atout essentiel en période de crise »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.