Le collectif, plus que jamais de mise en 2021

T-ogether
E-veryone
A-chieves
M-ore

Voilà qui pourrait être une traduction du fameux adage « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

On sait que le collectif est capable de développer des trésors d’intelligence et d’efficacité lorsqu’il est habilement drivé. La période Covid a pu avoir des effets parfois délétères au sein des équipes de travail, notamment lorsque le management a été exclusivement mené à distance. Pourtant, il est d’autant plus essentiel, en période de crise, de préserver un management qui fait la part belle à la puissance du groupe.

Le collectif post-Covid : état des lieux

Le contexte du télétravail et du management à distance provoqué par les mois de crise du covid-19 a généré un fort désengagement des salariés.

L’homme est un « animal social », l’impact d’une rupture aussi violente avec les habitudes de travail et les bouleversements sur le plan humain ont plongé des milliers de collaborateurs dans des situations de détresse psychologique. Si beaucoup ont su créer les conditions pour pallier les difficultés, d’autres n’ont pas réussi à se réinventer pour rester dans une dynamique salvatrice.

Le fait est que certains collaborateurs toquaient déjà à la porte du télétravail auprès de leur employeur depuis bien longtemps, et la crise a été une aubaine pour accéder à ce qu’ils souhaitaient. Pour d’autres, ça n’a pas été aussi simple.

Côté management, dans une société française du travail régi par le contrôle, qui laisse si peu la place à l’autonomie et à la confiance, les cartes ont été subitement rebattues par le télétravail et les règles du jeu passablement bouleversées dans l’entreprise de « grand-papa ». Beaucoup de structures cherchent encore la bonne formule de management dans ce nouveau contexte.

Les deux challenges majeurs sont donc, en cette sortie de crise, de remobiliser l’esprit d’équipe et de revoir les méthodes de management à l’aune du télétravail généralisé.

La force du collectif

Que ce soit à distance ou en présentiel, la principale force du travail en équipe réside dans la créativité qu’il suscite. Or, dans un contexte de télétravail, les discussions spontanées à la machine à café, à la pause ou entre deux couloirs disparaissent. Cette déperdition d’échanges entre collaborateurs ou entre équipes de différents services fait défaut à la créativité, pourtant essentielle à la performance d’entreprise, notamment dans la résolution de problèmes et la recherche de nouvelles pistes de développement.

Toutefois, si le travail à distance est bien organisé, il peut favoriser le travail collaboratif, même au sein d’équipes dispersées sur plusieurs sites. Correctement « coaché », et adossé aux plateformes de communication dédiées (Slack ou Adana, par exemple) ainsi qu’aux bons outils de visio (Zoom, Teams…), il fait émerger de nouvelles affinités entre collègues et participe au développement de l’innovation grâce à un brainstorming plus collaboratif.

Lorsqu’ils sont bien accompagnés, les collaborateurs à distance sont plus motivés à adopter une meilleure stratégie de travail, à se coordonner au mieux entre eux. Leurs tâches sont exécutées plus rapidement et efficacement.

Pour beaucoup de salariés, l’investissement dans l’entreprise est directement lié aux relations entretenues avec leurs collaborateurs. Alors si ces relations n’existent plus, les salariés se désengagent petit à petit.

Comment (re)mobiliser vos équipes ?

Dans le cadre d’un management à distance, il s’agit de prendre (encore plus) soin de son équipe, et ce, de manière quotidienne. En effet, l’intelligence collective doit être complètement intégrée dans le management de l’entreprise et non utilisée de manière sporadique lorsqu’un problème exige une solution.

Voici quelques pistes pour mettre en place un climat de travail détendu et mobiliser la dynamique de groupe :

Posez le cadre et les objectifs du collectif dans l’espace d’échange

Il s’agit de co-construire notre nouvelle manière d’être et de travailler ensemble après cette période de profond bouleversement. Le rôle du manager est de faire en sorte que l’humain se rencontre et se soutienne.

Déterminez ensemble les bonnes pistes de réflexion  

Rassurez et donnez un cap. Identifier les priorités d’exécution permettra d’apporter de la clarté : « Quel est le véritable problème ? ».

Générez de l’engagement

Suscitez l’envie de participer à une aventure commune : travailler en co-construction sur des thèmes inspirants où chacun est impliqué.

Créez des rituels

Consacrez un temps hebdomadaire dédié à la synchronisation des équipes. Invitez les collaborateurs à verbaliser leurs préoccupations et leurs jugements afin d’éviter les freins et les blocages éventuels dans la réalisation du collectif.

Établissez la confiance

Instaurez un espace de prise de parole sans jugement. Sans la liberté d’exprimer toutes ses idées, l’intelligence collective n’existe plus.

Brassez des profils différents

C’est la somme de l’hétérogénéité des profils qui va alimenter la richesse et donc l’efficacité de l’intelligence collective.

Posez les bonnes questions

Posez au collectif des questions ouvertes pour engendrer le plus d’échanges, de dynamique et d’engagement chez les collaborateurs.

Donnez la parole à chacun

Ne laissez personne sur le bas-côté ; au tour de table, invitez chacun à exprimer ses idées et ses émotions, de préférence sans pouvoir être influencé par les autres. L’inclusion est un ingrédient majeur de l’intelligence collective.

Engagez de la contradiction

Faites-vous, si besoin, l’avocat du diable pour alimenter le débat et nourrir les échanges. Mettez en touche la pensée dominante pour aller vers des réflexions plus poussées.

Mixez les idées

Invitez les participants à développer des compétences d’ouverture d’esprit et d’écoute afin d’accueillir toute nouvelle idée avec bienveillance. Encouragez les plus réservés à exprimer leurs idées, car le mélange d’idées très différentes est la base d’une intelligence participative.

Envisagez les imprévus

Adoptez la méthode pré-mortem, une technique qui consiste à envisager l’échec de la décision prise et à en imaginer toutes les potentielles causes, de façon à anticiper les risques éventuels ou à conforter le choix.

Posez des règles claires

Précisez que si la réflexion est le travail du collectif, la décision finale reste la prérogative du manager, qui en sera seul responsable. La situation que traversent aujourd’hui les entreprises est l’occasion d’une profonde remise en question : il semble qu’il soit indispensable de repenser le management pour maintenir une cohésion des équipes en travaillant ensemble dans un cadre de valeurs communes. Et pour cela, seule une réflexion collective portera ses fruits.

Le collectif, plus que jamais de mise en 2021

Un avis sur « Le collectif, plus que jamais de mise en 2021 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.